???????????????????????????????????????????? ? … ???????? ???????? ???????????????????????????? ???????????????????????????????????????????????? !

Plus de 1000 organisations et acteurs du monde de la culture – dont l’AGrAF – signataires de la tribune, publiée dans Le Monde.

A quoi sert la culture sous un régime démocratique ? A exprimer des points de vue différents, à l’infini, sur la nature humaine, sur notre monde, sur nos sociétés, sur la richesse des différentes identités et cultures, sur l’Autre pour mieux l’aimer et le connaître, pour dresser un pont entre soi et lui.
En démocratie, la pensée et la culture sont indépendantes, aucun courant politique, idéologique ne tentant de les canaliser.
En démocratie, la diversité et l’indépendance enrichissent le libre-arbitre et rendent passionnant le vivre-ensemble.
En démocratie, la culture voyage librement dans le passé et dans le présent pour mieux donner une possibilité d’avenir.
En démocratie, sont gagnants les citoyens, à qui cette culture foisonnante et diverse est proposée, mais aussi les créateurs, libres de traverser, sans barrières, tous les territoires de la création.

A quoi sert la culture sous un régime totalitaire ? A devenir un outil de propagande.

(…)

Nous appelons donc tous les acteurs et actrices de la culture, techniciennes, techniciens, créatrices, créateurs, éditrices, éditeurs, femmes et hommes qui gèrent des événements et structures culturels, mais aussi et surtout tous les citoyens et citoyennes qui soutiennent la culture et qui comprennent son importance dans l’éducation de nos enfants, de la jeunesse, à aller VOTER non seulement pour faire barrage à la haine de l’autre, mais aussi pour que la France des Lumières conserve un avenir.